Prendre rendez-vous en ligne

La sophrologie pour les adultes



« Faire une pause dans le tourbillon de la vie et se poser »

 


Pourquoi viennent-ils :

Notre vie est rythmée par de nombreux moments de stress liés au travail, à la famille, à notre relation aux autres, à nos souffrances passées, à nos angoisses par rapport à l’avenir… De quoi nous sentir accablés et nous nous laissons souvent envahir voir même fabriquons et entretenons tous ces facteurs négatifs en les ruminant… Comme si les subir était une fatalité, comme si nous ne pouvions prendre la main sur nos pensées, sur notre mental.


Faire une pause :

Faire une pause dans le tourbillon de la vie et se poser. Voici une belle image donnée par un maitre bouddhiste : Imaginez un verre de cristal que vous remplissez d’une eau très pure. Cette eau symbolise votre soi, votre essence, votre être profond. Imaginez maintenant que vous versiez une cuillerée de terre, terre sombre qui symbolise les soucis, les pensées négatives, le stress travail, du couple, des relations conflictuelles avec autrui, tous les parasitages de votre existence. Et vous remuez le tout avec votre cuillère : ce mouvement représente l’agitation incessante de votre vie. L’eau devient alors sombre et glauque : quand vous regardez le verre (l’état de votre vie) vous n’y voyez que saleté, mouvement désordonné et confusion. Pire encore, vous pouvez en arrivez à croire que ceci est votre vie – et qu’il n’y a rien d’autre. Vient alors la décision de se « poser »… vous arrêtez de remuer l’eau sale et vous posez votre verre sur une table devant vous, sans plus le toucher : l’agitation va se calmer, la terre va commencer à décanter au fond du verre et, progressivement, la pureté de l’eau va à nouveau apparaître. Il y aura un dépôt de terre au fond du verre et l’eau retrouvera petit à petit sa clarté et sa transparence originelle. Cette limpidité n’a jamais réellement disparu : elle n’était que masquée par les particules de terre en suspension. Ainsi en vous posant, en décidant de vous mettre régulièrement en marge de l’agitation de votre vie, la limpidité naturelle de votre être intérieur se révèle spontanément en vous. Il n’y a rien à ajouter, rien à enlever : simplement se poser et regarder.

Sans ce temps que vous vous accorderez, vous ne pourrez pas constater par vous-même que l’eau claire et lumineuse de votre être existe réellement. Vous ne parviendrez jamais à la certitude que vous êtes autre chose que de l’eau saumâtre.


Ce que je peux leur offrir :

Une écoute… un échange… un partage d’expérience et de l’apaisement.

La sophrologie c’est prendre un moment pour soi. 

C’est un temps de présence à soi-même, l’occasion de porter son attention sur ses sensations, émotions ou sentiments et prendre un peu de recul.

C’est se relaxer.

La sophrologie vous invite à vivre le moment présent et à vous libérer des tensions inutiles. La concentration sur la respiration, par exemple, va permettre de calmer le mental et provoquer un sentiment de bien-être et de détente.

C’est renforcer et activer le positif.

La sophrologie est basée sur le principe d’action positive qui signifie que toute action positive dirigée vers le corps ou vers le mental à une répercussion positive sur l’être tout entier. Sa répétition provoque un « effet boule de neige » sur toute la personne. La sophrologie va renforcer les éléments positifs du passé, du présent et du futur.

C’est porter un regard différent sur la vie.

La sophrologie favorise « un retour aux choses mêmes » c’est à dire vivre les choses sans jugement, a priori ou interprétation. C’est à chaque fois un regard nouveau et différent. La sophrologie permet également de voir le positif avant le négatif sans pour autant le nier.


Mes rencontres :

Julie 38 ans :

Julie suit actuellement un traitement pour avoir un enfant. (FIV). Son corps supporte de moins en moins les effets secondaires du traitement et l’ambiance dans le couple est de plus en plus difficile. Ils doivent en outre bientôt déménager dans une région éloignée.

Julie se sent envahie par le doute et nous avons  travaillé sur  l’écoute de son corps, comment soulager ses douleurs avec la respiration et la force de son esprit. Il s’agit avant tout de calmer et de rassurer ses cellules, ses organes et trouver la paix intérieure pour être le plus calme possible le jour de la transplantation.

Nous ferons aussi la technique de la visualisation positive, s’imaginer dans un avenir plus ou moins proche, heureuse dans sa nouvelle maison, en paix avec elle-même.

Laurence (41 ans) :

Veut être parfaite : éducation rigide, mère culpabilisante. Profession prenante, un jeune enfant très actif et un compagnon peu aidant dans les taches du quotidien. L’impression de ne rien faire correctement, de courir partout.

Après une première séance de relaxation profonde nous avons fait une séance « énergisante », prendre le temps de repositiver chaque partie de son corps. Puis une séance de confiance, de détachement, de s’observer dans une journée type. Enfin une séance qui aide à se poser régulièrement la question : qu’est ce qui est important pour moi ? quelles sont mes valeurs ? et tenter d’y répondre.

Laurence a réussi à mettre un peu de distance avec sa mère lorsque celle-ci est trop négative envers elle et a su imposer à son compagnon, la responsabilité de certaines tâches.

Marion (30 ans) :

Palpitations, angoisses, n’arrive plus à respirer. Phobie : peur de l’ascenseur, de conduire, de passer sous un tunnel, de prendre le métro.

Nous avons utilisé les techniques de la respiration pour mieux se maîtriser, celle du détachement, de l’observation des signes que lui envoyaient son corps quand la peur et l’angoisse l’envahissaient. Et enfin la technique de la visualisation positive, se voir se dépasser et réussir ce qui était encore impossible pour elle quelques semaines auparavant.